Vous êtes ici : Accueil > Politique d'accessibilité > Les mesures.

Les mesures d'accessibilité mises en place.

Introduction.

Cette page contient : 1) les principes de conception sur lesquels repose la construction de ce site ; 2) les dispositions prises pour en assurer l'accessibilité ; et 3) l'inventaire des ressources qui ont été utilisées à cette fin.

1. Les principes de conception adoptés.

J'ai choisi de rendre mes documents consultables par quiconque sur le Web, au-delà de toute limitation réseautique, matérielle ou logicielle. En un mot, de les rendre interopérables. Les principes de conception qui suivent sont directement liés à cette orientation de fond.

Architecture.

J'ai opté pour une séparation stricte entre la présentation et la structure logique du contenu. La structure logique de chaque document repose sur du HTML standard, tandis que sa présentation est contrôlée par la technologie des CSS, spécifiquement conçue à cette fin.

Balisage.

La version de HTML utilisée partout est XHTML 1.0 strict. L'usage qui en est fait se veut sémantiquement correct, et la validité syntaxique du code peut être vérifiée en suivant le lien « XHTML » apparaissant au bas de chaque page.

Mise en page.

Toute la présentation repose sur l'usage de feuilles de style externes. La version du langage CSS utilisée est CSS 2, et la validité syntaxique du code peut être vérifiée en suivant le lien « CSS » apparaissant au bas de chaque page.

Un plus d'alléger le poids des pages et de faciliter la gestion du site, l'application de ces principes assure la compatibilité des contenus avec les anciens navigateurs et offre une garantie de compatibilité avec les technologies à venir. Pour plus de détails sur les avantages liés à l'adoption des standards XHTML et CSS, lire l'excellent article de Denis Boudreau et Tristan Nitot : « Pourquoi les standards du W3C ? » (21 mars 2003).

2. Les dispositions prises.

Déjà, les principes de conception ci-haut mentionnés permettent d'atteindre un niveau d'accessibilité de base appréciable. Mais j'ai tenu à rendre mes documents pleinement consultables à un plus grand nombre de personnes encore. Notamment à celles qui disposent d'une connexion lente ou d'un matériel désuet, mais aussi à celles qui ont des limitations fonctionnelles susceptibles de nuire à leur expérience du Web.

Aussi est-ce pourquoi chaque page entend respecter les règles des trois niveaux de priorité des Directives pour l'accessibilité des contenus Web 1.0 de la WAI, ainsi que les normes d'accessibilité de la Section 508 du gouvernement fédéral américain.

Pour une part, ces règles sont sujettes à interprétation. Mais ce qui est mécaniquement vérifiable en elles peut être contrôlé en suivant le lien « AAA » qui apparaît au bas de chaque page.

Sans se vouloir exhaustive, la liste qui suit présente les principales mesures qui ont systématiquement été mises en place dans le site.

Doctype.

Toute page débute par une déclaration de type de document qui précise la version de HTML utilisée.

Encodage.

Toute page comporte une déclaration explicite du type d'encodage utilisé. En l'occurrence, il s'agit d'UTF-8.

Titres.

Toutes les pages du site sont dotées d'un titre descriptif qui correspond vraiment au contenu. À l'intérieur d'un document, la hiérarchie des niveaux de titre a systématiquement été respectée.

Polices.

Afin que tous puissent modifier la taille d'affichage du texte à l'écran, les tailles de polices ont été définies avec des unités de mesure relatives et non avec des unités de mesure absolues.

Images.

Toutes les images significatives sont pourvues d'un équivalent textuel permettant d'en tenir lieu, et les images à zones cliquables s'accompagnent d'une alternative en liens hypertextes.

Couleurs.

On a toujours maintenu un contraste fort entre la couleur du texte et celle de l'arrière-plan. Les assortiments de couleurs utilisés sont compatibles avec les différents types de daltonisme et on n'a fait reposer aucune information sur un code de couleur uniquement.

Liens.

Les liens sont de véritables liens hypertextes et aucun n'ouvre une nouvelle fenêtre. Ils sont soulignés et apparaissent différemment lorsqu'ils ont été visités. Leur intitulé est significatif hors contexte et suffisamment explicite pour avoir une idée du contenu vers lequel ils pointent. Enfin, la langue du contenu auquel on aboutit est déclarée lorsque différente du français.

Tableaux.

Les tableaux n'ont servi qu'à structurer des données tabulaires et non pour des fins de présentation ou de mise en page. Chacun d'eux est pourvu d'un titre, d'un sommaire et de véritables en-têtes. Lorsque nécessaire, les relations entre les données et leurs en-êtes ont été explicitement définies.

Navigation.

Toute la navigation peut se faire aussi bien au clavier qu'à la souris. Un lien d'évitement permet d'aller directement au contenu en sautant par-dessus le menu. La page d'accueil, le plan et la zone de recherche sont accessibles depuis toutes les pages, et des raccourcis clavier ont été définis pour y accéder rapidement. Le logo est présent au même endroit partout, et un chemin de navigation permet au visiteur de se situer par rapport à la page d'accueil, où qu'il soit dans le site.

Scripts.

Les scripts n'ont été utilisés que pour agrémenter le contenu de certaines pages. Non seulement leur fonctionnement est non intrusif, mais l'accès à un contenu équivalent est toujours offert en cas de non fonctionnement. De plus, seule la version standardisée de Javascript a été utilisée.

Langue.

La langue principale de chaque document a été déclarée dans son en-tête, et chaque changement de langue survenu en cours de route a été dûment signalé.

Internationalisation.

On a été attentif à éviter l'humour et les métaphores, et à n'utiliser que le vocabulaire et les expressions du français international. De même, les heures et les dates ont toujours été exprimées dans un format compréhensible depuis n'importe où dans le monde.

Pour plus de détails sur les dispositions à prendre pour rendre un site accessible, je vous recommande le manuel en ligne de Mark Pilgrim traduit en français par Karl Dubost : « Plongez dans l'accessibilité » (21 juillet 2002).

3. Les ressources utilisées.

Voici l'inventaire des ressources dont je me suis servies pour rendre ce site accessible. Sauf avis contraire, il s'agit de ressources gratuites et immédiatement disponibles en ligne.

Documents :

Services en ligne :

Attention ! Pour une part, les règles d'accessibilité sont sujettes à interprétation. Les validateurs d'accessibilité permettent de contrôler ce qui est mécaniquement vérifiable en elles, mais ils ne dispensent pas de faire le reste « à la main ».

Logiciels :

Pour un inventaire de ressources encore plus étoffé, on consultera avec profit la page de liens sur l'accessibilité de Joe Clark (26 mai 2004).

Accueil  |  Haut de page.

© Normand Lamoureux, 2002–2008. Sous licence Creative Commons.
Politique d'accessibilité du site. Respect de la vie privée.
À jour le 11 septembre 2006.