Vous êtes ici : Accueil > Glossaire > Mots commençants par N.

Glossaire du jeu d'échecs.

Lettre N.

Noirs :
camp des pièces de couleur foncée.
Nomenclature des pièces :
nom donné à chaque pion ou à chaque pièce en particulier. Pour connaître le nom exact d'un pion ou d'une pièce, promenez votre pointeur de souris sur l'échiquier suivant.

Apprenez le nom de chaque pièce tour-dame noire cavalier-dame noir fou-dame noir dame noire roi noir fou-roi noir cavalier-roi noir tour-roi noire pion-tour-dame noir pion-cavalier-dame noir pion-fou-dame noir pion-dame noir pion-roi noir pion-fou-roi noir pion-cavalier-roi noir pion-tour-roi noir pion-tour-dame blanc pion-cavalier-dame blanc pion-fou-dame blanc pion-dame blanc pion-roi blanc pion-fou-roi blanc pion-cavalier-roi blanc pion-tour-roi blanc tour-dame blanche cavalier-dame blanc fou-dame blanc dame blanche roi blanc fou-roi blanc cavalier-roi blanc tour-roi blanche Échiquier dressant la position initiale. Au survol de la souris, une info-bulle affiche le nom spécifique de la pièce pointée.

Pointez le curseur de votre souris sur une pièce et attendez. Une info-bulle indiquant son nom précis apparaîtra.

(Attention ! Ceci ne fonctionnera que dans un navigateur graphique.)

Norme :
performance de tournoi qu'un joueur doit réaliser trois fois pour se voir décerner un titre émis par la FIDE.
Notation abrégée (ou notation algébrique abrégée) :
ensemble de conventions suivant lesquelles on note un coup comme dans la notation algébrique, mais sans mentionner la case de départ du mouvement.
Notation algébrique :
système de coordonnées et d'abréviations servant à noter un coup, une partie ou une position. L'échiquier, toujours considéré du point de vue des blancs, est divisé de gauche à droite en huit colonnes numérotées de « a » à « h », puis de bas en haut en huit traverses numérotées de « 1 » à « 8 ». On identifie une case par un nom formé d'une lettre suivie d'un chiffre, lesquels désignent respectivement la colonne et la traverse à l'intersection desquelles se trouve cette case. On identifie une pièce par la première lettre de son nom, en majuscule : un roi par un « R », une dame par un « D », une tour par un « T », un fou par un « F » et un cavalier par un « C ». Quant au pion, il est signifié par l'absence de lettre. Plus de détails sur la manière de noter un coup, une partie ou une position.

Explication de la notation algébrique

Au moyen d'un axe pour identifier les colonnes et d'un autre pour identifier les traverses, il devient possible de donner les coordonnées des 64 cases de l'échiquier.

Explications sur la notation algébrique.

Une case est alors identifiée au moyen d'une lettre suivie d'un chiffre ; lesquels représentent respectivement la colonne et la traverse à l'intersection desquelles elle se trouve.

Les pièces sont signifiées par leur initiale en majuscule ; et le pion, par une absence de lettre.

Explications sur la notation algébrique #2.

Pour noter un coup, il suffit d'indiquer : 1) le numéro du coup ; 2) l'initiale de la pièce jouée [rien s'il s'agit d'un pion] ; 3) les coordonnées de la case de départ ; 4) un tiret s'il s'agit d'un simple déplacement [ou un x s'il s'agit d'une prise] ; et 5) les coordonnées de la case d'arrivée.

Explications sur la notation algébrique #3.

Notation de Koch :
système de notation de partie employé surtout pour le jeu par correspondance. Les colonnes et les rangées sont respectivement numérotées de 1 à 8 en allant de gauche à droite et de bas en haut lorsque l'échiquier est considéré du point de vue des blancs. Chaque case est définie par un nombre de deux chiffres qui représentent respectivement la colonne et la rangée à l'intersection desquelles elle se situe. Pour noter un coup, on aligne les coordonnées de la case de départ et de la case d'arrivée du mouvement, sans qu'il soit besoin de préciser quelle pièce joue, sauf dans le cas d'une promotion. Le roque est noté en indiquant le déplacement du roi. Suivant ce système, les coups 1. e2-e4 e7-e5, 2. Cg1-f3 Cb8-c6 et 3. Ff1-b5 se noteraient : 1. 5254 5755, 2. 7163 2836 et 3. 6125.
Notation Forsyth :
système de notation d'une position inventé au XIXe siècle par l'écossais David Forsyth. L'échiquier y est décrit de la case a8 à la case h1. Sur les cases occupées par les pièces, on note l'initiale de la pièce en majuscule pour les blancs et en minuscule pour les noirs, on indique un nombre de case vide au moyen d'un chiffre et on sépare les rangées par des tirets. Suivant ce système, la position initiale, par exemple, se noterait ainsi : tcfdrfct-pppppppp-8-8-8-8-PPPPPPPP-TCFDRFCT.
Nouveauté :
coup jouable d'une ouverture, mais non encore officiellement répertorié.
Nulle (partie ~) :
voir partie nulle.
Nulle de salon :
nulle conclue sans combat.

Accueil  |  Haut de page  |  Lettre suivante.

© Normand Lamoureux, 2002–2008. Sous licence Creative Commons.
Politique d'accessibilité du site. Respect de la vie privée.
À jour le 20 octobre 2005.