Vous êtes ici : Accueil > Glossaire > Mots commençants par S.

Glossaire du jeu d'échecs.

Lettre S.

Sacrifice :
don d'un pion ou d'une pièce en vue d'atteindre un certain objectif (contrôler le centre, monter une attaque contre le roi, obtenir une avance de développement, ouvrir des lignes, etc.).
Sacrifier :
céder délibérément un pion ou une pièce en vue d'atteindre un certain objectif (contrôler le centre, monter une attaque contre le roi, obtenir une avance de développement, ouvrir des lignes, etc.).
Semi-ouverte (ligne ~) :
voir ligne semi-ouverte.
Signe d'annotation :
chacun des signes typographiques ayant un sens particulier en contexte échiquéen.
Les principaux signes d'annotation
SigneSignificationSigneSignification
xprise!très bon coup
+échec!!coup brillant
++échec double?erreur
#mat??grave erreur
(=)offre de nullité!?coup intéressant
=Dpromotion en dame?!coup doutex
0-0petit roquead lib.n'importe quel coup
0-0-0grand roquee.p.en passant
=/=position en équilibre1-0les blancs ont gagné
+/-position en faveur des blancs0-1les noirs ont gagné
-/+position en faveur des noirs1/2-1/2partie nulle
Simultanée :
parties disputées par un seul joueur qui en affronte plusieurs autres en même temps devant autant d'échiquiers.
Simultanée à l'aveugle :
parties disputées entre un joueur qui a les yeux bandés et qui en affronte simultanément plusieurs autres ayant chacun la vue sur leur échiquier.
Sots (mat des ~) :
voir mat des sots.
Sous-promotion :
transformation d'un pion arrivé à dame en une tour, un fou ou un cavalier.
Sous-variante :
suite de coups liés à une même idée et faisant partie d'une variante.
Stonewall :
mot anglais signifiant « mur de pierre » et servant à désigner la disposition des pions en c3, d4, e3 et f4 pour les blancs ou c6, d5, e6 et f5 pour les noirs.
Stratégie :
ensemble des moyens déployés pour améliorer les propriétés statiques d'une position (renforcement d'une case, gain d'espace, meilleure structure de pions, etc.), contrairement à la tactique, qui vise l'exploitation plus ou moins immédiate des propriétés dynamiques de celle-ci (gain d'un pion, attaque sur le roque, etc.). Voir notre Petit manuel de stratégie échiquéenne.
Structure de pions (ou squelette de pions) :
configuration des pions dans leur ensemble. La présence ou l'absence de lignes ouvertes, l'existence d'un pion faible, isolé ou doublé dans la structure adverse, etc. permet généralement de déterminer le genre de plan qui convient le mieux dans une position donnée.
Style :
préférence d'un joueur pour un type de coup, d'ouverture, de variante ou de position. Le style d'un joueur peut être tactique, positionnel, agressif, tranquille, spectaculaire, etc.
Supériorité numérique :
avantage matériel qui sied au joueur dont les forces sont en plus grand nombre.
Surcharge :
incapacité d'une pièce à assumer toutes ses tâches défensives.

Exemple de surcharge Blancs: dame en h5, tour en e5 et fou en f5. Noirs: roi en h8, dame en g8, tour en e8, fou en g7 et pion en h7.

Après 1. Te5xe8, les noirs sont dans l'incapacité de regagner leur tour par 1… Dg8xe8 à cause de la menace de mat qui pèse sur eux en h7.

Chargée de protéger à la fois la tour en e8 et le point faible h7, la dame noire était incapable de suffire à la tâche… et les blancs en ont profité pour gagner une tour.

Surprotection :
contrôle supplémentaire d'une case occupée par une pièce de son camp déjà suffisamment protégée.
Symboles :
voir signe d'annotation.

Accueil  |  Haut de page  |  Lettre suivante.

© Normand Lamoureux, 2002–2008. Sous licence Creative Commons.
Politique d'accessibilité du site. Respect de la vie privée.
À jour le 20 octobre 2005.