Vous êtes ici : Accueil > Histoire > Chapitre 3.

3. Comment jouait-on aux échecs dans l'ancien temps ?

Par rapport au rythme de nos jours, le jeu était l-e-n-t ! Le chaturanga se jouait à quatre partenaires. Chaque joueur possédait huit pièces : quatre pions, un bateau ou un char (notre tour), un cheval (notre cavalier), un éléphant (notre fou) et un roi.

Les coups étaient désignés par le lancement de dés rouges, verts, jaunes et noirs. (Malheureusement, nous ne savons pas exactement comment les dés désignaient les coups sur l'échiquier, car il ne nous reste aucun guide datant de cette époque.)

L'éléphant ne pouvait se déplacer que de deux cases en diagonale, tout en pouvant sauter par-dessus toute pièce se trouvant sur son chemin. Le pion ne pouvait pas bouger de deux cases à son premier coup et, une fois parvenu à la huitième rangée, ne pouvait pas être promu à quelque rang que ce soit. Le roque n'existait pas. Il n'y avait pas non plus de dame, dont la puissance permet de nos jours de changer d'un seul coup le cours d'une partie. La tour, le cavalier et le roi se déplaçaient comme aujourd'hui.

On pouvait jouer à deux contre deux ou chacun pour soi. Essayez donc de jouer selon ces règles, mais assurez-vous d'avoir du temps devant vous !

Vous serez également obligé de fabriquer votre propre échiquier. Nos ancêtres jouaient déjà sur un échiquier de 64 cases, mais sans couleur (ce fut une invention européenne).

Accueil  |  Haut de page  |  Chapitre suivant.

© Normand Lamoureux, 2002–2008. Sous licence Creative Commons.
Politique d'accessibilité du site. Respect de la vie privée.
À jour le 20 octobre 2005.