Vous êtes ici : Accueil > Ouverture > Piège > Piège numéro 5.

Piège numéro 5.

Les principes de lutte pour le centre, de développement rapide des pièces, d'attaque et de défense de f7 sont si importants qu'un autre exemple ne sera pas de trop pour s'en imprégner l'esprit.

Le plus urgent d'abord

Après 5. d2-d4

Blancs: Re1, Dd1, Ta1, Th1, Fc1, Fc4, Cb1, Cf3, a2, b2, c3, d4, e4, f2, g2, h2. Noirs: Re8, Dd8, Ta8, Th8, Fc8, Fc5, Cc6, Cf6, a7, b7, c7, d7, e5, f7, g7, h7. Trait aux noirs.

1. e2-e4 e7-e5, 2. Cg1-f3. En plus de développer une pièce en la faisant participer à la lutte pour le centre, ce coup exerce une pression sur e5 et respecte l'idée voulant qu'il soit préférable de développer les cavaliers avant les fous.

2… Cb8-c6. Les noirs défendent leur pion et développent une pièce sur une case où elle joue un rôle actif. 3. Ff1-c4 Ff8-c5. Les noirs poursuivent leur développement et accentuent leur emprise sur la case d4.

4. c2-c3. Par ce coup, les blancs préparent la poussée libératrice d2-d4.

4… Cg8-f6. Tout en continuant leur développement, les noirs réagissent en venant inquiéter le pion e4, laissé sans protection.

5. d2-d4. Les blancs ne s'en laissent pas imposer et décident de contre-attaquer au centre. Les noirs réagissent en jouant 5… Fc5-b6 ? Mieux aurait valu 5… e5xd4 pour ne pas permettre l'avancée qui va suivre.

6. d4xe5 Cf6xe4. Mieux vaut 6… Cf6-g4 à cause de la protection sur f7 qui s'ensuit après Cg4xe5. 7. Dd1-d5. Après avoir écarté le cavalier noir de son poste naturel en f6, les blancs développent une nouvelle pièce, intensifient leur emprise au centre et menacent de faire mat sur f7. Voilà pourquoi 5… e5xd4 était mieux.

Voyant que leur fou et leur cavalier pointent sur f2, les noirs jouent 7… Ce4xf2 ? Plus soucieux d'attaquer le pion faible adverse que de défendre le leur, ils commettent une erreur fatale. Il s'ensuit 8. Dd5xf7 mat.

Accueil  |  Haut de page  |  Piège suivant.

© Normand Lamoureux, 2002–2007. Sous licence Creative Commons.
Politique d'accessibilité du site. Respect de la vie privée.
À jour le 20 octobre 2005.