Vous êtes ici : Accueil > Ouverture > Piège > Piège numéro 6.

Piège numéro 6.

Les attaques de mat sur f7 sont fréquentes, et les manières de s'y prendre sont nombreuses et variées. Voici un autre exemple de stratagème mis en place pour exploiter la faiblesse de ce pauvre pion.

Le pion empoisonné

Après 4. Cg1-h3

Blancs: Re1, Df3, Ta1, Th1, Fc1, Fc4, Cb1, Ch3, a2, b2, c2, d2, e4, f2, g2, h2. Noirs: Re8, Dd8, Ta8, Th8, Fb7, Ff8, Cb8, Cf6, a7, b6, c7, d7, e7, f7, g7, h7. Trait aux noirs.

1. e2-e4 b7-b6. Ce coup des noirs vise à développer le fou-dame sur b7 qui, de là, jouera un rôle actif dans la lutte pour le centre, tout en exerçant une pression sur le bouclier protecteur du roi si jamais les blancs décident de roquer du côté court.

2. Ff1-c4 Fc8-b7. Jusque-là, tout se déroule en accord avec les règles d'ouverture que nous connaissons.

3. Dd1-f3 ? Tout en menaçant de faire mat sur f7, les blancs espèrent intensifier ainsi leur emprise sur d5. Mais ce coup place inutilement la dame dans la ligne de tir du fou et prive le cavalier-roi de son poste naturel en f3. Mieux aurait valu ouvrir d'autres lignes et consolider e4 par 3. d2-d3.

3… Cg8-f6. Ayant posté leur dame sur une case risquée, les blancs ne peuvent plus contre-attaquer par une avance de leur pion en e5. Les noirs en profitent et parent le mat en développant une pièce vers le centre, tout en accentuant leur pression sur e4.

4. Cg1-h3. Vraisemblablement dans le but de bondir ensuite en g5, ou en d5 après un transit en f4. Il est vrai que les blancs laissent alors e4 sans défense suffisante, mais il s'agit d'un cadeau empoisonné, car 4… Cf6xe4 serait suivi de 5. Fc4xf7 mat (ou Df3xf7 mat), et 4… Fb7xe4 donnerait lieu à la manœuvre 5. Fc4xf7+ Re8xf7 (forcé), 6. Ch3-g5+ suivi de 7. Cg6xe4.

Les noirs mordent à l'hameçon et jouent 4… Fb7xe4 ? Plutôt que de s'en tenir à la manœuvre qu'on vient de décrire pour rétablir l'équilibre matériel dans une position avantageuse, les blancs jouent 5. Ch3-g5 et laissent leur dame en prise dans l'espoir de faire commettre une nouvelle erreur aux noirs.

N'ayant pas vu que le cavalier visait avant tout f7, les noirs tombent dans le panneau : 5… Fe4xf3 ? Mais après 5… d7-d5 !, le mauvais piège des blancs se serait retourné contre eux. 6. Fc4xf7 mat.

Accueil  |  Haut de page  |  Piège suivant.

© Normand Lamoureux, 2002–2007. Sous licence Creative Commons.
Politique d'accessibilité du site. Respect de la vie privée.
À jour le 20 octobre 2005.