Vous êtes ici : Accueil > Ouverture > Piège > Piège numéro 12.

Piège numéro 12.

Le piège nº 6 nous avait déjà averti de la possibilité d'y perdre au change après la capture d'un pion apparemment sans défense. La partie qui suit montre à nouveau le danger auquel on risque de s'exposer en acceptant un sacrifice.

Porte ouverte sur le roi

Spielmann-Flamberg, Mannheim, 1917.

Après 7… Fg4xf3 ?

Blancs: Re1, De2, Ta1, Th1, Fc1, Ff1, Cc3, a2, b2, c2, d4, e5, g2, h2. Noirs: Re8, Dd8, Ta8, Th8, Ff8, Ff3, Cb8, Cc5, a7, b7, c7, d5, f7, g7, h7. Trait aux blancs.

1. e2-e4 e7-e5, 2. Cb1-c3. Jouable, mais tout de même moins combatif que l'habituel Cg1-f3, qui exerce une pression sur e5. 2… Cg8-f6.

3. f2-f4. Les blancs offrent un gambit, un sacrifice de pion ou de pièce durant l'ouverture pour accélérer le développement et mieux contrôler le centre. Ici, les blancs visent à écarter le pion e5 dans le but de jouer 4. d2-d4.

3… d7-d5. Les noirs refusent le gambit en contre-attaquant au centre. 4. f4xe5 Cf6xe4. Les noirs menacent maintenant 5… Dd8-h4+ (car si 6. g2-g3, alors 6… Ce4xg3 et le cavalier est imprenable à cause de Dh4xh1). Ce que les blancs préviennent par 5. Cg1-f3.

5… Fc8-g4, 6. Dd1-e2. Les blancs menacent de gagner d5 par 7. Cc3xe4 d5xe4 suivi de 8. De2xe4, ou de gagner b7 par 7. De2-b5+ suivi de 8. Db5xb7.

6… Ce4-c5 ? Vraisemblablement pour protéger b7. Mieux aurait valu échanger les cavaliers, compléter le développement et faire le petit roque. Il s'ensuit 7. d2-d4 ! Un sacrifice de pion que les noirs auraient intérêt à ignorer, mais à l'hameçon duquel ils mordent : 7… Fg4xf3 ?, 8. De2xf3 Dd8-h4+ ?, 9. g2-g3 Dh4xd4.

Il s'ensuit 10. Fc1-e3 ! qui gagne un tempo sur la dame 10… Dd4xe5, et le grand roque 11. 0-0-0 ! pour développer une tour, faire pression sur d5 et forcer la réponse 11… c7-c6, qui n'avance en rien le développement des noirs. Après quoi la position est mûre pour un sacrifice… 12. Cc3xd5 ! c6xd5 afin d'amener la tour au centre avec gain de temps par 13. Td1xd5 suivi de 13… De5-e6 (ou encore 13… De5-e4, 14. Fc4-b5+).

Les blancs poursuivent leur attaque en inquiétant de nouveau la dame par 14. Ff1-c4. Ce qui force les noirs à perdre un autre tempo 14… De6-e4, afin d'éviter les menaces 15. Td5xc5 et 15. Td5-d8+.

Puis vient le spectaculaire 15. Fe3xc5 ! qui laisse la dame noire sans défense. Le fou et la dame blanche sont en prise, mais après 15… De4xf3 ou 15… De4xc4 il s'ensuivrait 16. Th1-e1+ Ff8-e7, 17. Te1xe7+ Re8-f8 18. Td5-d8 mat. Les noirs abandonnent.

Accueil  |  Haut de page  |  Piège suivant.

© Normand Lamoureux, 2002–2007. Sous licence Creative Commons.
Politique d'accessibilité du site. Respect de la vie privée.
À jour le 20 octobre 2005.