Vous êtes ici : Accueil > Ouverture > Piège > Piège numéro 13.

Piège numéro 13.

Ici, la sécurité du roi blanc sera compromise par un coup qui visait exactement le contraire. Ce retournement vient de ce qu'on a négligé l'affaiblissement des cases qui entourent le roi lorsqu'un de ses pions boucliers se trouve cloué.

Gare au pion cloué

Dickson-Pillsbury, New Orleans, 1900

Après 7. Ce5xc6 ?

Blancs: Rg1, Dd1, Ta1, Tf1, Fc1, Fb5, Cc3, Cc6, a2, b2, c2, d2, e4, f2, g2, h2. Noirs: Rg8, De7, Ta8, Tf8, Fc8, Fc5, Cf6, a7, b7, c7, d7, f7, g7, h7. Trait aux noirs.

1. 1. e2-e4 e7-e5, 2. Cg1-f3 Cb8-c6, 3. Cb1-c3 Cg8-f6. Coups caractéristiques de la défense des 4 cavaliers.

4. Ff1-b5 Ff8-c5, 5. 0-0 0-0. Chaque camp pense au développement des pièces, au contrôle du centre et à la sécurité du roi.

6. Cf3xe5 Dd8-e7. Le coup approprié. Car après 6… Cc6xe5, les blancs regagnent avantageusement leur pion grâce à 7. d2-d4.

7. Ce5xc6 ? Un échange qui a pour seul but de conserver le pion de plus. Mieux aurait valu 7. Ce5-f3 Cf6xe4 et 8. d2-d4 suivi de 9. Tf1-e1 pour venir inquiéter la dame noire sur la colonne « e ».

7… d7xc6 ! Tout en reprenant leur cavalier, les noirs préparent la sortie de leur fou et ouvrent le chemin à leur tour sur la colonne « d ».

8. Fb5-d3 ? Nécessaire à la conservation du pion « e », mais nuisible au développement, car le fou bloque le pion « d » et enferme du même coup l'autre fou.

8… De7-e5. Les noirs profitent de la mauvaise coordination des pièces blanches et avancent la plus puissante de leur pièce au front sans craindre de se la faire pourchasser.

9. h2-h3 ? Vraisemblablement pour empêcher le cavalier noir de s'avancer en g4, mais les blancs oublient que leur pion « f » est cloué, et que par conséquent la case g3 n'est plus défendue. Voici comment les noirs arrivent à exploiter cette faiblesse 9… Fc8xh3 ! 10. g2xh3 De5-g3+. Maintenant, la sécurité du roi blanc est sérieusement compromise.

11. Rg1-h1 Dg3xh3+. Les noirs poursuivent leur attaque tout en regagant du matériel.

12. Rh1-g1 Cg6-g4. Le cavalier s'est finalement rendu quand même en g4. Mais cette fois, avec une menace de mat par 13. Dg3-h2. Forcés de sacrifier leur dame pour éviter le mat, les blancs abandonnent.

Accueil  |  Haut de page  |  Piège suivant.

© Normand Lamoureux, 2002–2007. Sous licence Creative Commons.
Politique d'accessibilité du site. Respect de la vie privée.
À jour le 20 octobre 2005.