Vous êtes ici : Accueil > Ouverture > Piège > Piège numéro 16.

Piège numéro 16.

La chasse au pion dans l'ouverture cache souvent de bien mauvaises surprises. En voici une triste illustration.

Un échec fatal

Après 3… Dd8-h4+ !

Blancs: Re1, Dd1, Ta1, Th1, Fc1, Ff1, Cb1, Cg1, a2, b2, c2, d2, e4, e5, g2, h2. Noirs: Re8, Dh4, Ta8, Th8, Fc8, Fc5, Cb8, Cg8, a7, b7, c7, d7, f7, g7, h7. Trait aux blancs.

1. f2-f4 e7-e5, 2. e2-e4. Meilleur que 2. f4xe5, ce sacrifice de pion porte le nom de « gambit du roi ». D'habitude, cette ouverture survient après 1. e2-e4 e7-e5 suivi de 2. f2-f4.

2… Ff8-c5. Les noirs adoptent une sage ligne de conduite en veillant au développement plutôt que de chercher à gagner un pion. C'est la même raison qui les retient de jouer 2… Dd8-h4+, qui fait perdre inutilement un temps après 3. g2-g3.

3. f4xe5 ?? Les blancs auraient mieux fait de jouer 3. Cg1-f3 qui développe une pièce tout en bloquant l'accès de la dame noire à leur roi.

3… Dd8-h4+ ! Tout à l'heure inutile, cet échec s'avère maintenant tout indiqué. Car après l'éventuel 4. g2-g3, la dame noire prendrait le pion e4, puis la tour en h1. D'où le prochain coup des blancs : 4. Re1-e2 ? Il s'ensuit 4… Dh1xe4 mat.

* * * * *

Mais un tel jeu est-il simplement possible, demanderont certains ? À cette question, je répondrai avoir asséné un mat semblable à une petite fille à qui j'apprenais à jouer. Ayant obtenu les blancs par tirage au sort, je tentai de lui faire le coup du Berger pour lui enseigner ensuite comment s'en prémunir. Ce qui a donné : 1. e2-e4 e7-e5, 2. Dd1-h5 Re8-e7 ??, 3. Dh5xe5 mat.

Accueil  |  Haut de page  |  Piège suivant.

© Normand Lamoureux, 2002–2007. Sous licence Creative Commons.
Politique d'accessibilité du site. Respect de la vie privée.
À jour le 20 octobre 2005.