Vous êtes ici : Accueil > Ouverture > Piège > Piège numéro 18.

Piège numéro 18.

Les possibilités de contre-attaque sur une pièce non protégée sert souvent de point de départ à des manœuvres tactiques. Les noirs vont l'apprendre à leur dépend.

Mais où est passée la monnaie ?

Après 6… e5-e4 ??

Blancs: Re1, Dd1, Ta1, Th1, Fc1, Ff1, Cf3, a2, b2, d2, d5, e3, f2, g2, h2. Noirs: Re8, Dd8, Ta8, Th8, Fc8, Fb4, Cc6, a7, b7, c7, d7, e4, f7, g7, h7. Trait aux blancs.

1. c2-c4. Ce coup caractérise le début anglais. Les blancs s'emparent du contrôle de la case d5, mais contrairement à e2-e4 les noirs ne sont pas en mesure de contre-attaquer sur le pion.

1… e7-e5. Les noirs s'engagent dans une défense sicilienne aux couleurs inversées. On rencontre plus souvent 1… Cg8-f6.

2. Cb1-c3 Cb8-c6, 3. Cg1-f3 Cg8-f6. Les deux camps pensent à se développer tout en obéissent au principe voulant qu'il soit préférable de développer les cavaliers avant les fous.

4. e2-e3. Pour dégager la sortie du fou. Les blancs annoncent du même coup leur intention de ne pas le développer en g2 après g2-g3. 4… Ff8-b4, 5. Cc3-d5. Pour éviter de se retrouver avec des pions doublés après Fb4xc3.

5… Cf6xd5 ? Permet au pion « c » de s'avancer dans la position adverse avec gain de temps sur le cavalier en c6. Mieux vaudrait renoncer à la paire de fou et jouer 5… d7-d6.

6. c4xd5 e5-e4 ?? N'ayant pas de bonne case où poster leur cavalier pour le soustraire à l'attaque du pion « c », les noirs décident de contre-attaquer sur le cavalier blanc.

Il s'ensuit apparemment un simple échange de cavaliers 7. d5xc6 e4xf3, mais les blancs disposent de 8. Dd1-b3 !, qui attaque le fou noir laissé sans défense. Suit 8… a7-a5 pour maintenir le fou sur une case active et conserver le couage du pion « d », mais aussi pour empêcher les blancs de gagner un pion après 9. c6xb7.

Les blancs n'entendent pas lâcher le morceau si facilement et forcent le fou noir de battre en retraite 9. a2-a3 ! Fb4-d6.

Le pion sera finalement pris : 10. c6xb7.

Accueil  |  Haut de page  |  Piège suivant.

© Normand Lamoureux, 2002–2007. Sous licence Creative Commons.
Politique d'accessibilité du site. Respect de la vie privée.
À jour le 20 octobre 2005.