Vous êtes ici : Accueil > Règles > Quiz > Le roque.

Quiz sur le roque.

Introduction.

À la fin de chaque question, un lien vous dirige vers la réponse qui y correspond. Et à la fin de cette réponse, un lien vous dirige vers la question suivante.

Dans un cas comme dans l'autre, votre navigateur devrait positionner le texte dans le haut de votre écran.

Questions sur le roque.

  1. Le roi blanc est en échec. Peut-il se soustraire à l'échec en roquant ? Réponse.
  2. Mon adversaire veut roquer, mais touche sa tour avant le roi. Puis-je l'obliger à bouger seulement la tour ? Réponse.
  3. Un roi qui a déjà été en échec mais qui ne l'est plus a-t-il le droit de roquer ? Réponse.
  4. Une pièce noire se trouve entre le roi et la tour blanche, mais elle ne met pas le roi en échec. Les blancs ont-ils le droit de la capturer en roquant ? Réponse.
  5. Un roi qui a bougé, mais qui revient sur sa case initiale retrouve-t-il le droit de roquer ? Réponse.
  6. Un joueur a-t-il le droit de roquer une deuxième fois au cours d'une même partie, si c'est avec l'autre tour et qu'elle n'a pas bougé ? Réponse.
  7. Un fou attaque une tour blanche. Les blancs ont-ils le droit de protéger leur tour en roquant avec ? Réponse.
  8. Un joueur roque et annonce « échec ». Est-ce possible ? Réponse.
  9. Mon adversaire contrôle la case que mon roi doit franchir pour roquer, mais sans plus. Puis-je roquer ? Réponse.

Réponses aux questions sur le roque.

  1. Au moment où il est en échec, le roi n'a pas le droit de roquer. Le roque ne constitue donc jamais un moyen de se soustraire à l'échec. Question suivante.
  2. Bien des joueurs ne le savent pas, mais il faut déplacer le roi avant la tour lorsqu'on effectue le roque. Autrement, la règle « pièce touchée, pièce à jouer » s'applique, et oblige le joueur fautif à jouer sa tour au lieu de roquer. Lors d'une partie amicale, on peut passer outre et se montrer chic en se contentant d'avertir poliment son adversaire qu'il procède mal. Question suivante.
  3. Le seul fait d'avoir déjà été mis en échec ne fait pas perdre le droit de roquer. Si le roi n'a jamais bougé et que les autres conditions sont remplies, il a le droit de roquer. Question suivante.
  4. Non, car pour avoir le droit de roquer, une des conditions stipule qu'il ne doit rien y avoir entre le roi et la tour. Question suivante.
  5. Même si le roi revient sur sa case initiale après l'avoir quittée, il perd le droit de roquer puisqu'il a bougé. Question suivante.
  6. Lorsqu'un joueur a roqué, il a bougé son roi. Il ne peut donc plus roquer. Question suivante.
  7. Oui. Car le roque peut se faire si la tour est en prise, mais pas si c'est le roi. Question suivante.
  8. Il suffit d'imaginer que l'échec est donné par la tour. Ce qui est assez rare, mais tout de même possible. Question suivante.
  9. Beaucoup ne le savent pas, mais si la case que doit franchir le roi se trouve contrôlée par une pièce adverse, le roque est interdit tant que la situation perdure. Première question de la section suivante.

Accueil  |  Haut de page  |  Suite.

© Normand Lamoureux, 2002–2008. Sous licence Creative Commons.
Politique d'accessibilité du site. Respect de la vie privée.
À jour le 20 octobre 2005.