Vous êtes ici : Accueil > Règles > Quiz > L'échec, le mat et le pat.

Quiz sur l'échec, le mat et le pat.

Introduction.

À la fin de chaque question, un lien vous dirige vers la réponse qui y correspond. Et à la fin de cette réponse, un lien vous dirige vers la question suivante.

Dans un cas comme dans l'autre, votre navigateur devrait positionner le texte dans le haut de votre écran.

Questions sur l'échec, le mat et le pat.

  1. Les blancs n'ont pas vu qu'ils étaient en échec et ont joué un coup qui laisse leur roi en prise. Viennent-ils de perdre ? Réponse.
  2. Un joueur termine un coup qui met le roi adverse en échec, mais il ne l'annonce pas. Doit-il recommencer son coup ? Réponse.
  3. Un joueur avance son roi en face du roi adverse et annonce « échec ». Est-ce possible ? Réponse.
  4. Un joueur se soustrait à l'échec en couvrant son roi et annonce du même coup « échec ». Est-ce possible ? Réponse.
  5. Un joueur déplace son roi et annonce du même coup « échec ». Est-ce possible ? Réponse.
  6. Le joueur adverse joue un coup qui met son propre roi en prise. Puis-je capturer son roi ? Réponse.
  7. C'est aux noirs de jouer et il ne leur reste que le roi. Leur roi n'est pas en échec, mais il ne peut jouer nulle part sans se mettre en échec. Les noirs ont-ils perdu ? Réponse.
  8. Un joueur est en échec. Une échappatoire existe, mais il ne la voit pas. Est-il échec et mat ? Réponse.
  9. À la fin de son coup un joueur annonce « échec et mat ». Son adversaire était bel et bien en échec, mais pas vraiment mat. Sa fausse déclaration lui fait-il perdre la partie ? Réponse.
  10. On met fin au cours d'une partie. Les blancs terminent avec un pion et une tour de plus que les noirs. Ont-ils gagné ? Réponse.
  11. Quelle est la seule pièce qui ne permet pas au roi adverse de se couvrir lorsqu'elle le met en échec ? Réponse.
  12. L'échec et mat consiste-t-il à capturer le roi adverse ? Réponse.

Réponses aux questions sur l'échec, le mat et le pat.

  1. Ils viennent de jouer un coup illégal et doivent donc faire marche arrière. Mais ils n'ont pas perdu la partie pour autant. Question suivante.
  2. Il est poli d'annoncer qu'on met le roi adverse en échec, mais aucun règlement n'oblige à le faire. Ce joueur n'a donc pas à reprendre ou à recommencer son coup. Question suivante.
  3. Un roi n'a jamais le droit de se mettre en échec lui-même. Ce qu'il ferait obligatoirement s'il s'approchait du roi adverse pour le mettre en échec. Un roi ne peut donc jamais mettre lui-même un autre roi en échec. Question suivante.
  4. Il suffit de penser que cette pièce met elle-même le roi adverse en échec ou qu'elle en découvre une autre qui met le roi adverse en échec. Non seulement c'est possible, mais ce coup porte le nom d'« échec croisé ». Question suivante.
  5. Un roi ne peut jamais mettre lui-même le roi adverse en échec. Mais en se déplaçant, il peut découvrir une pièce qui met le roi adverse en échec. Il s'agit tout simplement d'un « échec à la découverte ». Question suivante.
  6. Il faut plutôt lui dire qu'il vient de commettre un coup illégal et lui demander de le reprendre. Si on capture son roi, on se trouve à répondre à un coup illégal par un coup illégal, puisqu'on ne peut jamais capturer un roi. Question suivante.
  7. Lorsqu'un joueur à qui c'est le tour de jouer ne peut jouer nulle part alors que son roi n'est pas en échec, la partie est automatiquement nulle. Ce cas de nullité porte le nom de « pat ». Question suivante.
  8. Non. Il peut abandonner ou perdre la partie pour une autre raison, mais il n'est pas échec et mat, puisque l'échec et mat est une situation et que son roi n'a jamais été dans cette situation. Question suivante.
  9. Un joueur qui annonce un échec et mat qui s'avère faux se trompe, mais il ne fait rien d'illégal… et ne perd pas la partie pour si peu. Question suivante.
  10. Tout ce qu'on peut dire avec certitude, c'est que les blancs avaient l'avantage matériel. Mais cela n'est pas forcément signe qu'ils auraient gagné. Dans certaines situations, un joueur peut gagner alors qu'il est en net désavantage matériel. Question suivante.
  11. Les cavaliers ont le pouvoir de sauter par-dessus n'importe quelle case occupée. Le roi qui se fait mettre en échec par un cavalier ne peut donc rien mettre entre lui et le cavalier pour se protéger. Question suivante.
  12. Non. Un roi est échec et mat lorsqu'il est en échec et qu'il n'a aucun moyen de s'y soustraire. La partie se termine donc avant que celui-ci ne se fasse capturer. Fin du quiz.

Accueil  |  Haut de page | Fin.

© Normand Lamoureux, 2002–2008. Sous licence Creative Commons.
Politique d'accessibilité du site. Respect de la vie privée.
À jour le 20 octobre 2005.