Vous êtes ici : Accueil > Règles > Annexe A.

Les règles officielles du jeu d'échecs.

Annexe A : Les parties ajournées.

1. 

a)  Si une partie n'est pas terminée à la fin du temps de jeu imparti, l'arbitre exigera du joueur ayant le trait qu'il mette son « coup sous enveloppe ». Le joueur doit inscrire son coup d'une manière non ambiguë sur sa feuille de partie, mettre cette feuille et celle de son adversaire dans une enveloppe, cacheter l'enveloppe et seulement ensuite arrêter sa pendule sans relancer celle de son adversaire. Le joueur a le droit de modifier le coup mis sous enveloppe tant qu'il n'a pas arrêté sa pendule. Si le joueur exécute son coup sur l'échiquier après avoir été informé par l'arbitre qu'il devait mettre son coup sous enveloppe, il doit inscrire ce même coup sur sa feuille de partie et la mettre sous enveloppe.

b)  Un joueur ayant le trait, qui ajourne la partie avant la fin de la séance, sera considéré avoir ajourné à l'heure prévue pour la fin de la session.

2.  Les informations suivantes seront inscrites sur l'enveloppe :

a)  les noms des joueurs ;

b)  la position au moment de l'ajournement de la partie ;

c)  les temps utilisés par chacun des joueurs ;

d)  le nom du joueur qui a mis son coup sous enveloppe ;

e)  le numéro de ce coup ;

f)  l'offre de nullité, si la proposition a été faite avant l'ajournement ;

g)  la date, l'heure et le lieu de reprise de la partie.

3.  L'arbitre contrôlera l'exactitude des informations écrites sur l'enveloppe et il est responsable de la sauvegarde de celle-ci.

4.  Si un joueur propose la nullité après que son adversaire a ajourné, l'offre reste valable jusqu'à ce que ce dernier l'accepte ou la rejette comme indiqué dans l'9.1.

5.  Avant la reprise de la partie, la position au moment de l'ajournement sera reconstituée et les temps utilisés par les deux joueurs seront indiqués sur les pendules.

6.  Si, avant la reprise, les joueurs sont convenus de faire nulle, ou si l'un des joueurs annonce à l'arbitre qu'il abandonne, la partie est terminée.

7.  L'enveloppe ne sera ouverte que lorsque le joueur qui doit répondre au coup sous enveloppe est présent.

8.  Sauf dans les cas mentionnés aux articles 6.9 et 9.6, la partie est perdue pour le joueur ayant mis sous enveloppe un coup

a)  ambigu, ou

b)  faux, de telle manière que sa véritable signification est impossible à établir, ou

c)  illégal.

9.  Si, à l'heure convenue de la reprise,

a)  le joueur devant répondre au coup sous enveloppe est présent, alors l'enveloppe est ouverte, le coup sous enveloppe est exécuté et la pendule est mise en marche ;

b)  le joueur devant répondre au coup sous enveloppe est absent, sa pendule sera mise en marche. À son arrivée, il peut arrêter sa pendule et appeler l'arbitre. L'enveloppe est alors ouverte et le coup sous enveloppe joué sur l'échiquier. Sa pendule est alors remise en marche ;

c)  le joueur ayant mis le coup sous enveloppe est absent, son adversaire a le droit d'inscrire sa réponse sur sa feuille de partie, de mettre celle-ci dans une nouvelle enveloppe, d'arrêter sa pendule et de démarrer celle de son adversaire au lieu d'effectuer son coup de la manière normale. Cette enveloppe sera donnée à l'arbitre qui la gardera et elle sera ouverte à l'arrivée de l'adversaire.

10.  La partie est perdue pour le joueur qui arrive avec plus d'une heure de retard pour la reprise d'une partie ajournée. Cependant, cette disposition n'est pas appliquée si le coup a été mis sous enveloppe par le joueur retardataire et qu'il apparaît que :

a)  le joueur absent a gagné la partie en ayant mis sous enveloppe un coup de mat, ou

b)  le joueur absent a provoqué la nullité en ayant mis sous enveloppe, soit un coup de pat, soit un coup conduisant à une position décrite dans l'9.6, ou

c)  le joueur présent devant l'échiquier a perdu la partie en vertu de l'6.9.

11. 

a)  Si l'enveloppe contenant le coup ajourné est perdue, la partie continuera à partir de la position et des temps au moment de l'ajournement. Si le temps utilisé par chaque joueur ne peut être rétabli, les pendules seront réglées par l'arbitre. Le joueur ayant ajourné exécutera le coup sous enveloppe sur l'échiquier.

b)  S'il est impossible de rétablir la position, la partie est annulée et une nouvelle partie doit être jouée.

12.  Si, à la reprise de la partie, le temps a été incorrectement indiqué sur l'une et/ou l'autre des pendules et que l'un des joueurs en fait la remarque avant d'avoir exécuté son premier coup, l'erreur doit être corrigée. Si l'erreur n'est pas constatée à temps, la partie continue sans correction des temps, à moins que l'arbitre n'estime que les conséquences en sont trop sévères.

13.  La durée de la période de jeu pour les parties ajournées sera contrôlée par la pendule de l'arbitre. L'heure du début et de la fin de la session seront annoncées à l'avance.

Accueil  |  Haut de page  |  Section suivante.

© Normand Lamoureux, 2002–2008. Sous licence Creative Commons.
Politique d'accessibilité du site. Respect de la vie privée.
À jour le 20 octobre 2005.