Vous êtes ici : Accueil > Stratégie > Chapitre 7.

Petit manuel de stratégie échiquéenne.

7. Stratégies spécifiques aux fins de parties.

La fin de partie est le moment où se concrétise en victoire les petits avantages accumulés au cours du reste de la partie. En outre, puisque la fin de partie offre le spectacle d'un jeu simplifié dû au petit nombre de pièces en jeu, tactique et stratégie tendent à s'y confondre.

Tous les livres, ou presque, traitent des fins de parties. On pourra donc s'y reporter à souhait. Selon nous, le meilleur apprentissage des fins de parties reste encore de les jouer. Voici néanmoins quelques grandes lignes à suivre.

L'attaque de la structure de pions adverse se fait en général par l'arrière et sur les pions faibles.

Quelles que soient les pièces restantes, l'attaque du roi adverse vise toujours à l'acculer au bord de l'échiquier, voire dans un coin.

Inversement, il est bon de ramener dès que possible son roi vers le centre, autant pour le protéger de l'offensive adverse que pour aider ses propres pions à avancer vers leur case de promotion. Lorsqu'il n'y a plus de figures, le roi devra idéalement précéder ses propres pions.

L'action des tours s'avère plus efficace par derrière. Autant lorsqu'il s'agit de protéger ses propres pions que d'attaquer ceux de l'adversaire.

Avant de se lancer dans la poussée d'un pion vers sa case de promotion, il faut toujours visualiser sa ou ses case(s) potentielle(s) d'arrivée (notamment la couleur de cette case, surtout s'il y a encore des fous sur l'échiquier), et s'assurer qu'il peut être soutenu.

Dans une chaîne de pions, il est en général conseillé de pousser le pion libre en premier.

Accueil  |  Haut de page  |  Chapitre suivant.

© Colas Ricard et Normand Lamoureux, 2003–2006. Sous licence CC.
Politique d'accessibilité du site. Respect de la vie privée.
À jour le 20 octobre 2005.