Vous êtes ici : Accueil > Tactique > Assistance mutuelle indirecte.

L'assistance mutuelle indirecte.

Définition et exemple.

Assistance mutuelle indirecte :
protection que deux pions non protégés s'assurent l'un à l'autre du fait que le roi adverse ne peut pas en capturer un sans laisser l'autre se rendre à dame.

Exemple d'assistance mutuelle indirecte Image 1: pions blancs en f5 et en h5. Roi noir en f6.       Image 2: pions blancs en f6 et h6. Roi noir en h7.

Image 1: Le roi noir menace de prendre le pion en f5.

En jouant 1. h5-h6, les blancs protègent ce pion en menaçant d'aller rapidement à dame avec le pion « h » si le roi prend en f5.

Image 2: Et après 1… Rf6-f7, un coup du roi blanc, 2… Rf7-g8, 3. f5-f6 et 3… Rg8-h7, c'est au tour du pion « f » de protéger son copain en avançant de f6 à f7.

Les pions s'assistent mutuellement à distance.

Analyse et compléments.

Alors que l'assistance mutuelle repose sur une relation de protection réciproque entre deux pièces du même camp, l'assistance mutuelle indirecte repose, en fait, sur les limites défensives et offensives du roi adverse.

Pour parler d'une assistance mutuelle indirecte, il faut :

  1. être en présence de deux pions passés et d'un roi dépouillé ;
  2. que les pions soient séparés l'un de l'autre par au moins une colonne ;
  3. que les pions soient tous deux sans protection ;
  4. que le roi ne soit pas en dehors du carré de promotion d'un des deux pions.

Ce type d'assistance se produit alors dans trois cas précis :

  1. lorsque les deux pions passés sont séparés par une seule colonne et que le plus avancé n'est pas attaqué par le roi adverse ;
  2. lorsque les deux pions passés situés sur leurs cases initiales et que le roi se trouve entre eux ;
  3. lorsque les deux pions passés sont séparés par trois colonnes ou plus et que le roi adverse est sur la même traverse qu'eux.

Accueil  |  Haut de page  |  Tactique suivante.

© Normand Lamoureux, 2002–2007. Sous licence Creative Commons.
Politique d'accessibilité du site. Respect de la vie privée.
À jour le 20 octobre 2005.