Vous êtes ici : Accueil > Tactique > Attaque à la découverte.

L'attaque à la découverte.

Définition et exemple.

Attaque à la découverte :
attaque produite par le mouvement d'une pièce qui se trouve à démasquer l'action d'une autre.

Exemple d'attaque à la découverte Blancs: fou en e5 et pion en f6. Tour noire en h8.

La tour noire se trouve sur la même diagonale que le fou blanc, mais n'est pas attaquée par lui en raison du pion, qui obstrue la ligne de tir du fou.

En jouant 1. f6-f7, les blancs libèrent la puissance active du fou et menacent de prendre la tour noire au coup suivant.

Ils ont effectué une attaque à la découverte.

Analyse et compléments.

Plus générale que l'échec à la découverte, l'attaque à la découverte repose sur le même mécanisme : le mouvement d'une pièce démasque l'action d'une autre.

Si la pièce bougée peut être de n'importe quel type, y compris un roi, la pièce dont l'action est démasquée ne peut être qu'une pièce à longue portée tel une dame, une tour ou un fou.

Il y a quatre conditions requises pour qu'une attaque à la découverte puisse se produire :

  1. une pièce vulnérable doit se trouver dans le prolongement de la ligne de tir d'une pièce à longue portée adverse ;
  2. il ne doit y avoir qu'une seule pièce entre la cible et la pièce à longue portée ;
  3. cette pièce doit être du même camp que la pièce à longue portée ;
  4. cette pièce doit pouvoir bouger.

Accueil  |  Haut de page  |  Tactique suivante.

© Normand Lamoureux, 2002–2007. Sous licence Creative Commons.
Politique d'accessibilité du site. Respect de la vie privée.
À jour le 20 octobre 2005.