Vous êtes ici : Accueil > Tactique > Clouage en croisé.

Le clouage en croisé.

Définition et exemple.

Clouage en croisé :
coup par lequel le responsable d'un clouage se fait clouer à son tour.

Exemple de clouage en croisé Blancs: roi en g5, fou en f6 et pion en g6. Noirs: roi en h8, dame en g7 et fou en f8.

Le fou blanc cloue la dame noire à son roi et menace de la capturer au prochain coup.

Mais en jouant 1… Ff8-e7, les noirs clouent le fou blanc à son roi et mettent fin à cette menace.

En clouant la pièce adverse qui cloue une de leur propre pièce, les noirs ont effectué un clouage en croisé.

Analyse et compléments.

Lorsque la pièce clouée s'avère plus précieuse que l'attaquant, la menace d'une capture rend le clouage encore plus gênant. Mais si l'attaquant se fait clouer à son tour, non seulement la menace de capture qu'il faisait peser s'évanouit, mais c'est lui qui risque maintenant de se faire prendre. Aussi est-ce pourquoi le clouage en croisé n'est pas sans faire penser à une forme de contre-attaque.

Accueil  |  Haut de page  |  Tactique suivante.

© Normand Lamoureux, 2002–2007. Sous licence Creative Commons.
Politique d'accessibilité du site. Respect de la vie privée.
À jour le 20 octobre 2005.