Vous êtes ici : Accueil > Tactique > Contre-attaque.

La contre-attaque.

Définition et exemple.

Contre-attaque :
attaque tout aussi agressive, sinon plus, qui vient en réponse à une autre attaque.

Exemple de contre-attaque Blancs: dame en h8, pion en f5. Noirs: tours en e6 et g6.

Les blancs viennent de jouer 1. f4-f5, qui prend les deux tours en fourchette.

En répliquant par 1… Tg6-h6, les noirs attaquent la dame blanche sans craindre pour leurs tours, puisque 2. Dh8xh6 serait suivi de 2… Te6xh6, et que f5xe6 serait suivi de Th6xh8.

En répondant à une attaque par une attaque encore plus sérieuse, les noirs ont effectué une contre-attaque.

Analyse et compléments.

La plupart du temps, on s'attend à ce que l'adversaire résiste à une attaque ou à une menace en essayant de trouver une défense adéquate. Mais il est rare que l'on pense à ce que cette défense puisse consister en une attaque.

C'est pourtant ce qui se passe lors d'une contre-attaque. Car en créant une urgence plus grande que celle qui pesait sur lui, l'adversaire se trouve à se tirer d'affaire. Au moins pour un temps.

Bien mieux, il se trouve à avoir renversé les rôles : menacé, il se fait à son tour menaçant ; poursuivi, voici qu'il se fait poursuivant. Est alors pris qui croyait prendre. D'où l'effet de surprise qui accompagne presque toujours une contre-attaque.

Accueil  |  Haut de page  |  Tactique suivante.

© Normand Lamoureux, 2002–2007. Sous licence Creative Commons.
Politique d'accessibilité du site. Respect de la vie privée.
À jour le 20 octobre 2005.