Vous êtes ici : Accueil > Tactique > Zugzwang.

Le zugzwang.

Définition et exemple.

Zugzwang (mettre en ~) :
désavantage qui consiste dans le seul fait d'avoir à jouer.

Exemple de zugzwang Blancs: roi en f6, pions en g5 et g7. Roi noir en h8.

Les blancs, au trait, gagneraient par 1. Rf6-f7. Mais après 1… Rh8-g8, ils n'ont plus aucun bon coup.

Soit en effet 2. Rf6-g6 ou g5-g6, et les noirs sont pat ; soit le roi abandonne la protection du pion en g7 et les noirs forcent la nulle.

Par leur dernier coup, les noirs laissent donc les blancs dans l'obligation de jouer un mauvais coup. Ils les mettent en zugzwang.

Est-il besoin de dire que 1… Rh8-h7 n'aurait par le même effet ?

Analyse et compléments.

Plus fréquent en finale, le zugzwang peut également se produire en milieu de partie. Plus que tout autre joueur, peut-être, Nimzowitsch excellait dans l'art de conduire son adversaire au zugzwang.

Accueil  |  Haut de page | Fin des tactiques.

© Normand Lamoureux, 2002–2007. Sous licence Creative Commons.
Politique d'accessibilité du site. Respect de la vie privée.
À jour le 20 octobre 2005.